10 stars internationales, 10 films autour de l’Afrique

Il s’agit ici de mettre en lumière des stars et des films principalement montrant une certaine vision de l’Afrique, de son histoire récente ou de ses mythes. On parlera ici d’une Afrique principalement anglophone. On parlera enfin de 10 films qu’il faut absolument avoir vu… ou à regarder absolument dans l’avion avant de revenir, enfin, sur le beau continent.

– Meryl Streep – “Out of Africa” 1985 par Sydney Pollack

A toute reine tout honneur. L’Histoire de Out of Africa est l’adaptation du roman de Karen Blixen, “la ferme africaine” (1937). C’est l’histoire d’une jeune aristocrate danoise qui part au Kenya rejoindre son époux au début du 20ème siècle au moment où la première guerre mondiale éclate. Son mari, absent, est vite remplacé par le mythique Denys Finch Hatton incarné par Robert Redford. Il vivront une passion amoureuse avec pour toile de fond, les paysages rêvés du Kenya. Clairement, ce film lance de manière fulgurante le mythe du safari romantique qui entraîne chaque année des milliers de couples à vivre leur voyage de noces en Afrique. Par ailleurs, le “style” Out of Africa est le plus reproduit dans les lodges africains. Ce film est aussi celui d’une reine, Meryl Streep. En 1985, elle n’en est pas à ses débuts. Une dizaine de films déjà et avec de grands réalisateurs ont déjà enrichi sa carrière. Mais cette histoire aussi romantique que tragique est parfaitement incarné par l’actrice. On y retrouve de manière assez juste, les relations entre colons et colonisés même si la sauce hollywoodienne a bien édulcoré la réalité. Bref, un film, presque une légende, que tout le monde a vu ou croit avoir vu. Aujourd’hui il reste au Kenya, sur l’ile de Crescent Island au cÅ“ur du lac, les Naivasha, les animaux qui furent utilisés pour le tournage. Il furent remis en liberté sur cette île. Aujourd’hui encore, on peut déambuler sur cette île avec les acteurs méconnus de ce film… mythique jusqu’au bout.

Achat Out of Africa - Souvenirs d'Afrique en DVD - AlloCiné

– Raph Fiennes – “The Constant Gardener” 2005 par Fernando Mereilles

Ce grand acteur britannique avait déjà marqué les esprits en 1996 avec un film qui se passait déjà en partie en Afrique, en Egypte, avec “Le patient anglais”. The Constant Gardener met en image l’histoire d’un couple improbable que forment un diplomate anglais et son épouse altermondialiste, forcément incontrôlable, sur fond de scandale pharmaceutique. Une magnifique histoire d’amour, encore, sur fond de polar, thriller. Plus contemporain que Out of Africa, plus engagé, tant l’histoire est plus contemporaine. L’épouse, la sublime Rachel Weisz, parcoure le bidonville de Kibera. On y voit un Nairobi partagé entre sa pauvreté et ses quartiers très raffinés tels Karen. Mais le drame de ce film (dont je tairai l’intrigue et la chute) est magnifiée par les paysages du Kenya. Des vues aériennes sublimes. Depuis, beaucoup rêvent de voir la lac Turkana, encore déconseillé il y a peu, tant sa beauté n’a d’égal que la grandeur qui s’en dégage…

Achat The Constant Gardener en Blu Ray - AlloCiné

– Leonardo Di Caprio – “Blood diamonds” 2006 par Edward Zwick

Il s’agit de l’un des premiers films où le fameux Leonardo devient plus virile que jamais. Plus que dans ses précédents films. L’histoire ici relate les dessous de ce que l’on appelle “les diamants du sang”, ces diamants qui proviennent de pays en guerre et dont le trafic finance la guerre civile, les enfants soldats et exploite les peuples. Sur fond de mercenaires sud africains et de complot des grandes sociétés de diamantaires, ce film américano allemand montre une histoire sombre mais vraie, d’un phénomène depuis largement combattu. Leonardo di Caprio y campe un ancien mercenaire sud africain avec un accent sud africain incroyable dans la VO qui tombe amoureux d’une journaliste qui fera la lumière sur toute l’histoire. Un drame encore, des paysages aussi, de la route des vins de la région du Cap à la Sierra Leone. Mais le film fut principalement tourné au Mozambique et en Afrique du Sud.

Blood Diamond: Amazon.fr: Leonardo DiCaprio, Djimon Hounsou, Jennifer Connelly, Kagiso Kuypers, Arnold Vosloo, Antony Coleman, Benu Mabhena, Anointing Lukola, David Harewood, Basil Wallace, Jimi Mistry, Michael Sheen, Edward Zwick, Leonardo DiCaprio ...

– Don Cheadle – ” Hôtel Rwanda” 2004 par Terry George

Ce film retrace l’histoire vraie de Paul Rusesabagina, directeur de l’hôtel des 1000 Collines à Kigali et qui abrita et sauva 1268 tutsis (et quelques hutus modérés) du génocide qui les visait. Ce film fut le premier, fruit d’une collaboration internationale, à montrer un visage du génocide des tutsis au Rwanda. Des scènes à peine soutenables montrent ce que l’on n’a pas voulu voir, avec réalisme mais aussi finesse. L’hôtel avec Don Cheadle a le premier rôle. Un hôtel à l’ambiance coloniale qui donne envie. Malheureusement bien différent de l’original dont l’architecture  est loin d’être photogénique. Don Cheadle y joue merveilleusement le rôle de ce directeur d’hôtel qui devient un héros par ses choix. On y voit comment on peut, par un simple choix devenir un héros ou un bourreau. Ce film n’éclairera pas les zones d’ombres de ce génocide mais on y voit la mécanique, la réalité, une histoire au sein de l’Histoire.

Hotel Rwanda [Import USA Zone 1]: Amazon.fr: Don Cheadle, Sophie Okonedo, Joaquin Phoenix, Xolani Mali, Desmond Dube, Hakeem Kae-Kazim, Tony Kgoroge, Rosie Motene, Neil McCarthy, Mabutho 'Kid' Sithole, Nick Nolte, Fana Mokoena,

– Orlando Bloom – “Zulu” 2013 par Jérôme Salle

Le fameux acteur fit une infidélité à la saga “Pirates des Caraïbes” pour tourner ce film franco sud africain inspiré du roman homonyme de Caryl Ferey. On navigue ici dans la région du Cap dans l’Afrique du Sud post apartheid, à l’heure où les démons du passé ressurgissent autour d’une intrigue policière sur fond de crimes politiques passés. Des quartiers branchés au township de Khayelitsha, une vision sombre et magnifique du Cap. L’acteur y est accompagné par le non moins exceptionnel Forest Whitacker. Forcément sombre, on n’est pas ici dans le côté festif mais un polar sur fond de monstres du passé autour de personnages torturés. Un film qui démontre à sa manière combien l’Afrique du Sud était déchirée et en train de se guérir de son long passé.

Zulu - Film (2013)

– Matt Damon & Morgan Freeman – “Invictus” 2009 par Clint Eastwood

Quel film et quel succès pour ce film qui retrace les premiers mois au pouvoir (1994-95) de Nelson Mandela à la tête de l’Afrique du Sud. L’histoire met en évidence les premiers pas de Mandela en tant que président à travers le parcours triomphale de l’équipe de rugby sud africaine dans la coupe du monde qu’elle organisa chez elle. Si les historiens se sont parfois étouffés quant à la véracité historique de certains aspects, les questions soulevées sont ici joliment présentées: le pardon et la réconciliation, la reconstruction d’un pays meurtri par ce régime de l’apartheid. Les acteurs sont fabuleux et l’on notera évidemment la performance de Morgan Freeman en Mandela. Mandela avait lui même dit que seul Morgan Freeman pouvait l’incarner au cinéma. Ce fut chose faite. Entre force et humanité, stratégie politique et vérité. La lumière est assez marquante. On y retrouve cette pâleur des paysages durant l’hiver austral,  des couleurs propres à l’Afrique du Sud.

HX6(BD-1080p)* Invictus Streaming Français - mTYodVdUUC

– Forest Whitacker – “le dernier roi d’Écosse” 2006 par Kevin MacDonald

Ce film retrace l’histoire d’un jeune médecin écossais qui part à l’aventure en Ouganda et fait la connaissance de Idi Amine Dada. Dans ses pas, on découvre le glissement terrible de cet homme dans la folie destructrice et la paranoïa. Le médecin (personnage fictif) nous entraîne aux côtés de ce dictateur, d’abord fasciné puis terrifié par son inexorable dérive. Le film est porté par la performance de James macAvoy (dans le rôle du médecin) et le fabuleux Forest Whitacker dans celui de Amin Dada. Fait rare, dans ce genre de film, il fut tourné en Ouganda. utilisant les locaux de la vraie histoire, de l’hôpital à l’aéroport d’Entebbe. Au delà de l’histoire et de ce passage fascinant de l’admiration à la peur d’un homme, les paysages, les ambiances propres à cette Afrique équatoriale entraînent le spectateur dans ce voyage historique.Le Dernier Roi d'Ecosse - DVD Zone 2 | Rakuten

– Chadewick Boseman – “Black panther” 2018 par Ryan Coogler

Bon OK, ce film n’a pas été tourné en Afrique et parle d’un pays (Wakanda) qui n’existe pas. Mais ce film est tout de même remarquable par le travail qui a été réalisé pour faire de cette super production un hymne au continent africain. Les références, travaillées, y sont innombrables: les habits, les lieux, les langues parlées, les scarifications, des traditions, l’architecture et énormément d’autres éléments s’inspirent des innombrables civilisations du continent. Le travail pour réaliser ce film et en faire un film qui parle d’Afrique sans parler d’un vrai pays et d’un vrai personnage est gigantesque et remarquable. Le héros ne l’est pas moins que celui qui l’a incarné, Chadewick Boseman. L’acteur américain devenu immédiatement une star avait des paroles d’une grande sagesse, jusqu’à ce qu’il disparu en août 2020, provoquant une émotion incroyable dans le monde entier.

Achat Black Panther en DVD - AlloCiné

– Sigourney Weaver “Gorilles dans la brume” 1988 par Michael Apted

Un must pour tous les amoureux des grands singes. Ce film retrace la vie de la célèbre Diane Fossey qui Å“uvra à la protection des gorilles des montagnes au Rwanda. Sous les traits d’une Sigourney Weaver au sommet de son art, on découvre la vie dissolue et passionnée de cette femme qui dédia sa vie à ces grands singes menacés d’extinction. Elle inventa tout le processus d’habituation qui permet aujourd’hui de pouvoir s’approcher des gorilles sans les mettre en danger. Ce processus permit de rendre possible les expéditions portant le nom de “gorilla trecking”. Vendus à prix d’or aujourd’hui au Rwanda, ces permis ont rendu possible le développement d’un tourisme qui finance largement la préservation de l’espèce et la vie humaine autour de ces zones et notamment dans le parc des volcans au Rwanda. Les visiteurs peuvent visiter la tombe de Diane Fossey au cÅ“ur du parc national… pour ressentir le destin de cette femme singulière.

Critique : Gorilles dans la brume (1988)

– Idris Elba – “Mandela un long chemin vers la liberté” 2013 de Justin Chadwick

Ce biopic s’inspire de l’autobiographie que Nelson Mandela publia en 1995. Pour cette fresque magnifique qui retrace la vie du grand homme, on voyage dans son histoire et dans l’Afrique du Sud, du Transkei à Johannesburg et au Cap. On y découvre la vie à Robben Island, son île prison et les tractations qui menèrent à sa libération. Largement bienveillant, ce film offre aussi un regard bienveillant sur Winnie, son parcours et ses failles. Pour incarner Mandela, l’acteur massif Idris Elba, peut être le futur James Bond un jour, joue magnifiquement le rôle bien que sa carrure carré parfaite pour le début de sa vie, l’est moins pour la fin où Mandela était plus longiligne. Mais son jeu combiné à celui de la magnifique Naomie Harris… J’avais eu la chance de voir l’avant première au siège de l’Unesco en présence des acteurs et du réalisateur, un grand moment. Ce film est un voyage vers ce parcours de vie singulier. Il impose de ne pas faire l’impasse sur la lecture de l’ouvrage lui-même.

Mandela: Long Walk To Freedom Movie

Commentaire (1)

  • An intriguing discussion is definitely worth comment. I do think that you should publish more on this subject, it may not be a taboo subject but usually people do not talk about such subjects. To the next! All the best!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Start typing and press Enter to search