Les 10 hôtels les plus dingues d’Afrique

Les 10 hôtels les plus dingues d’Afrique

Oublions le Covid, les problèmes d’argent, et parfois même notre bonne conscience. Apprécions l’esthétisme, le savoir faire, l’excellence made in Africa, bref le luxe. Regardons combien le continent délivre une expérience de voyage qui déchire tous les préjugés… Bienvenue dans cette Afrique inaccessible et (ultra) exclusive… fermez les yeux, vous avez gagné la grande cagnotte… à vos marques! Partons maintenant pour les 10 hôtels les plus fous d’Afrique sub-saharienne:

Mnemba Island Zanzibar :

Au large de l’île d’Unguja, île principale de l’archipel de Zanzibar, se trouve un îlot posé sur l’atoll de Mnemba. Cet îlot abrite 10 petites “cabanes” posées  en bord d’une mer turquoise éblouissante. On fait le tour de cette île privée en quelques minutes… au large, de nombreux bateaux qui viennent de toute l’île pour profiter des fonds marins exceptionnels de cet atoll. Votre privilège, pouvoir rester là et ne subir aucune surpopulation… se baigner directement depuis l’une des 10 seules “cabanes” de l’île. Les repas, raffinés, les boissons et même les plongées sont inclus… Cet îlot du bout du monde, hyper exclusif, a accueilli de très nombreuses célébrités et eut même les honneurs de la série “Scandal”… Un paradis sur terre, exclusif, au bout du monde… pour une retraite absolue et/ou romantique… une version abouti de ce concept marketing hôtelier du “robinson chic”…
Singita est l’excellence absolue faite lodge… au sein de cette petite Galaxy de lodges essaimés en Afrique de l’Est et Afrique Australe, le comble de l’exclusivité demeure la Serengeti House. Nichée dans la concession privée de Grumeti, ce lieu au comble de l’exclusivité, offre une villa de 4 suites géantes, une piscine de 25 mètres et large deck surplombant la vaste plaine si riche en animaux. Mais au delà de l’excellence de la décoration assez classique (d’autres Lodges étant bien plus audacieux sur ce thème), l’exclusivité de Serengeti House réside dans la solitude et l’excellence des services tels que les rangers (les plus capés du continent), un déroulé des safaris uniques, une table incomparable et des services annexes (tennis, massage, salle de sport…) qui font de ce lieu, votre maison au cœur de l’une des zones les plus riches en faune et les plus sauvage du continent… Bref la crème de la crème…

Bisate Lodge (Rwanda)

On arrive dans le parc des volcans au Rwanda avec pour objectif celui de voir les derniers gorilles des montagnes… graal absolu de tout safari lover. Dans cette région où partir à la rencontre des gorilles coûte 1500$ par personne, de nombreux beaux hébergements existent… souvent excessivement chers… parmi ceux là, le lodge Wilderness, Bisate, fait encore figure d’exception par sa conception en forme de nid… Seules 6 suites en forme de nid, nichées au cœur d’une végétation luxuriante. Le toit végétal fait disparaître les nids et l’intérieur arrondi offre un environnement rassurante, chaud le tout agrémenté de mobilier naturel… une petite merveille adorée des magazines de déco.

Miavana Island (Madagascar)

Miavana a la palme de l’hébergement le plus cher et le plus inaccessible de Madagascar. Situé au large de la côte Nord Est de l’île, Miavana conçu à grand frais par la marque Time & Tide fait tout pour ne pas être visible. Accès uniquement par hélicoptère, isolement absolu de chaque client au sein de leur villa et projet de préservation de la nature impressionnant qui permet de dépenser des sommes folles la conscience tranquille. Chacune des 14 villas fait 450m² au minimum autour d’une grande piscine à débordement et un accès direct à la mer sauvage et sublime de l’endroit. Au programme, repos, spa, marche dans la réserve naturel, sorties en mer (pêche ou plongée) et incursion en hélico si besoin pour aller sur la grande île. On sort du luxe pour entrer dans le super luxe où l’on navigue en empreinte carbone maximum et bonne conscience écologique.

Sonop Lodge (Namibie)

Zannier est un nom que l’on connaît quand on appartient au monde des supers riches. Né à Megève, le groupe fondé par la famille éponyme, a jeté son dévolu sur la Namibie avec deux hébergements, l’Omaanda non loin de la capitale Windhoek et le sublime Sonop dans la région du Namib. Ils ont réussi en seulement deux coups à totalement

ringardiser un grand nombre de lodges d’Afrique dont la “science” est principalement sud africaine… ici, 10 tentes sur pilotis, posées sur des rocs, surplombant le désert. Epure, matériaux exceptionnels, vue sublimée, services niveau palace (massage, repas gastro et même “cigar lounge”)… difficile de ne pas verser dans l’orgie de superlatifs quand on parle de Sonop… les images se passent de plus de mots. A voir le compte insta du photographe de grand talent, Jérome Galland et ce qu’il a réalisé émouvant de beauté.

Feline Fields (Botswana)

Feline Fields est un ovni dans cette galaxy d’étoiles. Ici pas de famille de lodge, de milliards investis… c’est l’histoire d’un couple franco néerlandais qui flashe sur le Botswana et voient combien ce pays, hors de prix par définition, offre des prestations et services décevants. Ils créent alors au milieu de nulle part, loin du Delta, dans une zone semi désertique, peuplée de quelques bushmen, 10 villas de dingue… On y accède par hélico (ou une route pénible), on arrive dans sa chambre au son de la musique de Out of Africa. La chambre surplombe une piscine privée, qui surplombe la brousse infinie. On y vient pour le repos, quelques animaux mais surtout faire du vélo, du sport, et pourquoi pas un practice de golf… des safaris bien sûr… qui viennent jusqu’à vous, les éléphants adorant venir prendre leur tribu dans les piscines du lodge.

Arijiju (Kenya)

S’il y a un lieu qui serait sans aucun doute mon lieu de villégiature préféré au lendemain d’un gain au loto, Arijiju serait celui-ci. Situé au cœur de la concession de Borana au

Nord de Nairobi, regardant au loin la crête reconnaissable du Mont Kenya, Arijiju est aussi beau qu’inaccessible financièrement. Mélange de riad marocain, d’hôtel sur une île grec, du domaine de Murtoli, cette maison est unique… surgissant de terre avec en son cœur un jardin d’olivier, tout y est émerveillement… des matières aux objets chinés dans le monde entier avec un goût sûr. Tout est compris (il ne manquerait plus que cela) dans ce lieu où vivre se conjugue avec solitude heureuse et quiétude. Le lieu parfait pour vivre dans la nature, hors du monde tout en y étant totalement connecté par les essences qui entourent l’endroit.

The Silo Cape Town (Afrique du Sud)

Silo a ouvert quasiment en même temps que le sublime musée d’art contemporain qui est installé en dessous, dans les anciens silos à grain du waterfront  du Cap. On arrive ici dans un grand écart permanent entre le raffinement et le mauvais goût et la finesse et l’ostentatoire… il faut être souple. 28 chambres seulement, vue sublime sur le Cap, décoration baroco contemporaine. On y retrouve le meilleur du savoir faire sud africain (Ardmore, Yswara…) et des bizarreries de décorateur sous drogue (dure). rooftop assez unique, resto sympa et assez bon… palme de l’hôtel le plus cher de la cité mer d’Afrique du Sud… une hauteur sous plafond qui donne le vertige. Pour une nuit les yeux grands ouverts. En attendant le lever du soleil sur la montagne de la table ou la mer.

Shipwreck (Namibie)

Parmi les régions mythiques et inaccessibles d’Afrique, la côte des squelettes namibiennes figurent en haut de la liste. Inaccessible par définition, parfois interdite, cette zone désertique et côtière abrite depuis 3 ans l’un des hébergements les plus bizarres du continent et l’un des plus inspirés. Au sein de la famille montante de Natural

Selection, le Shipwreck (littéralement épave de bateau) reprend de manière contemporaine le design des épaves de bateaux qui parsèment cette côte connue pour le nombre de bateaux qui s’y sont échoués. 10 villas en bois sur pilotis, posées sur le sable entre mer et désert, entre brume et soleil. Isolement absolu au sein du pays où l’isolement est déjà un art de vivre. Unique, très instagrammable.

Lekkewater (Afrique du Sud)

Seulement 7 chambres pour cette maison posée au bord de l’océan dans la réserve sud africaine de De Hoop. Dans les années 90, on appelait cette maison le Camp David sud africain, les deux présidents qui transformèrent l’Afrique du Sud (De Klerk et Nelson Mandela) en ayant fait leur lieu de villégiature. Cette maison privée est devenue un hôtel, sorte de lodge balnéaire conçu et drivé par (encore) Natural Selection. Ici découverte de la nature avec des guides naturalistes, table d’hôte exceptionnelle, ode au terroir alentour et devant, l’océan. Le tout dans une décoration balnéo sud africaine aux teintes bleues et blanches. On regrettera les repas et activités en commun façon lodge qui gâchent un peu le sentiment d’exclusivité… mais quelle merveille!

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *