Le Kenya… Nouvelle destination branchée en Afrique

Le Kenya… Nouvelle destination branchée en Afrique

Tout le monde connaît le Kenya et chacun y va de ses idées reçues, vraies ou pas. Mais ce pays a connu une évolution assez spectaculaire ces dernières années qui a fait de ce pays et de sa capitale Nairobi, l’un des hub africains de la mode, de la tendance et plus largement du développement économique.

Le Kenya et son héritage britannique: 

Le Kenya n’est pas en conflit avec son identité coloniale britannique, mais il tend à s’en affranchir. Si les pelouses sont dignes des greens d’Oxford, si le mobilier des clubs et hôtels de luxe sont faits de bois sombres et cuivrés, si les camps de toile feraient mourir d’envie Karen Blixen et si le Cricket est un sport important, le Kenya a su grandir sans renier son héritage britannique et ses ressortissants (les kényans blancs). Il a fait de cet héritage une force, une identité singulière, un argument de vente. Mais tout cela appartient à l’image, la réalité est toute autre et les influences multiples. L’influence orientale sur la côte de l’océan Indien, siège de la culture swahili, entre Orient et Afrique avec ces deux points emblématiques que sont Mombasa (le plus grand port du pays et l’un des plus grands d’Afrique) et Lamu, petit paradis, sorte de Zanzibar chic et bien méconnue. L’influence chinoise car le Kenya n’échappe pas à l’influence de la Chine qui comme ailleurs, investit, soutient et obtient « facilement » les grands marchés locaux et fait de ce marché émergent, un débouché pour ses produits. L’influence européenne également; l’Europe n’est pas en reste et la France particulièrement; le premier signe est l’ouverture prochaine d’un vol direct Air France entre Paris et Nairobi; Quand Air France ouvre une destination (dans ce cas elle rouvre), cela signifie que le trafic Affaires et suffisant pour financer ces vols; en plus clair, la France fait assez d’affaires avec le Kenya pour que cela justifie un vol direct que les businessmen prendront… Pour les touristes, eux, ils paieront le carburant.

Le Kenya, destination de masse? dangereuse?

Le Kenya est une démocratie et il l’a prouvé récemment lorsque la cour suprême a invalidé le second tour de l’élection présidentielle, obligeant le pays à retourner aux urnes; Un événement sans précédent prouvant l’efficacité de la séparation des pouvoirs (l’une des bases des principes démocratiques), où le pouvoir judiciaire impose au pouvoir exécutif le respect des règles. Il n’en reste pas moins que la corruption existe et que le Kenya, loin d’être parfait, est un pays libre, démocratique et libéral. Cela étant dit, le Kenya n’est pas une destination dangereuse. Evidemment, ce pays a connu de quelques attaques terroristes marquantes dans le passé proche (qui peut se prévaloir d’être hors de portée des terroristes), les relations avec les shebabs somaliens sont hyper tendues et régulièrement des attaques ont lieu dans le Nord est du pays. Mais aujourd’hui, le Kenya est tourné vers l’avenir, a entamé une lutte jusqu’alors efficace contre le terrorisme shebab et se met au travail sérieusement. Parallèlement, malgré toutes ces idées reçues, le Kenya est considéré comme une destination de masse. A tort. Les attentats, une image dégradées, et un passé totalement tourné vers le tourisme de masse ont suffi à rendre la destination blacklistée des tendances de voyage. Cela a bien changé depuis (et pour l’instant); des hôtels et de lodges de haut niveau, des réserves et des paysages sublimes, un investissement important dans les infrastructures (comme le Train entre Nairobi et Mombasa qui a récemment réouvert), font que le Kenya redevient ce qu’il doit être, une nouvelle destination tendance. Rajoutez à cela, l’énergie bouillonnante de sa capitale, Nairobi et le tableau est complet.

Le Kenya, en avance ou du moins dans la tendance.

En avance, certainement; le M Business (achat par téléphone portable) a vraiment explosé dans ce pays, le premier au monde avec ce système de MPesa qui a permis de quasiment éradiquer la monnaie et aussi les méfaits qu’elle pouvait entraîner; ce système de paiement soutient également le développement des échanges, donc l’économie du pays. Les blogueurs, artistes, influenceurs kényan sont suivis sur tout le continent. Je prendrais deux exemples, la charmante Lyra Aoko, photographe de grand talent et blogueuse et surtout Diana Opoti, grande influenceuse africaine qui, avec Design Africa Collective ouvert dans la nouvelle zone commerciale non loin du Tribe Hotel, regroupe toute la création et l’art de vivre et de créer made in Africa. Des marques kényanes émergent également, de Sandstorm Kenya (que vous connaîtrez encore mieux sur ce site) et qui émerge et émergera encore plus dans les semaines à venir en France et One Hundred Years Kenya, marques que l’on retrouve à Made in Kenya et The Alchemist, lieu branché s’il en est, et temple du Made in Kenya. Rajoutez à cela une création bouillonnante dans tous les domaines artistiques et vous avez là, tous les ingrédients d’une destination phare de 2018 et des années à venir.

Pour en savoir plus, suivez nous dans les semaines qui suivent… le mois de février sera celui du Kenya, beaucoup de choses inédites à voir et à découvrir sur ce pays et sur ce visage inattendu d’une Afrique fière et moderne.

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *