Comprendre les conseils du Quai d’Orsay

Comprendre les conseils du Quai d’Orsay

Les conseils aux voyageurs émis par le quai d’Orsay ont été au cœur des débats au moment de l’enlèvement de deux français au Nord du Bénin cette année… depuis le Quai d’Orsay a clairement changé de rythme dans la mise à jour de ses conseils et recommandations pour un meilleur conseil… mais alors, à quoi servent ces conseils ? A qui s’adressent ils ? Peut-on s’y fier ? Toutes les réponses subjectives, forcément, ci-dessous :

Les conseils aux voyageurs existent depuis bien longtemps. Ils intéressent réellement la cible (les voyageurs) quand ils vont dans des pays dont ils estiment que le risque existe… ainsi, rares sont ceux qui regardent ces conseils lorsqu’ils partent aux Etats Unis, en Europe ou au Japon… mais tous les regardent dès lors qu’ils vont dans des pays moins sécures selon eux, dont les pays africains en première ligne. Les lecteurs de ces conseils les apprécient de manière variable : les débutants, découvrant un pays, les prendront au pied de la lettre et cela aura pour effet de les inquiéter voire de les décourager ; les expérimentés ou certains inconscients, estimeront qu’ils sont exagérés, et n’en tiendront aucun compte. La vérité comme toujours est entre les deux.

A quoi servent ces conseils ?

Ils existent pour donner au voyageur une information globale sur tous les paramètres d’un voyage : la sécurité (le plus lu) mais aussi les formalités ou la santé et d’autres paramètres encore. Mais c’est la sécurité qui cristallise les peurs. Ces conseils sont le résultat d’un ensemble d’informations recueillies par les autorités françaises, sur place ou auprès d’autres chancelleries. Les pays où la France est très présente ont donc plus souvent des informations de « première main » donc plutôt crédibles quand les pays où la France est moins présente, il s’agit de conseils coordonnés avec d’autres pays (européens pour la plupart). Ils servent à informer et non à interdire. La liberté de circuler est un droit fondamental, mais les termes sont clairs et les codes du vocabulaire aussi. Pour l’Afrique, oubliez la couleur verte, seulement visible au Maroc… le jaune = vigilance renforcée (en gros et pour être honnête, la quasi-totalité de la planète devrait revêtir cette couleur aujourd’hui). En orange =  déconseillé sauf raison impérative… cela signifie qu’il vaut mieux éviter et cela oblige les agences de voyage à vous informer de cet état de fait.. Rouge = Formellement déconseillé, autrement dit, à éviter absolument.

A qui s’adressent t’ils ?

Ces conseils s’adressent à tout le monde, et c’est bien ça le problème… ils s’adressent aussi bien au routard qui part une main devant et une main derrière, sans avoir préparé son voyage et qui naviguera en toute inconscience d’une zone à une autre… aussi bien qu’au voyageur prévoyant, seul ou encadré, qui fera les choses correctement, avec précaution… Comme ces conseils s’adressent à tout le monde, ils sont forcément très anxiogènes… s’ils le sont, c’est aussi que les autorités locales sont exposées à tout ce qui se passe mal… ainsi, si l’on demandait à la police de faire un conseil aux voyageurs pour la région parisienne… ce serait pas joli à voir… mais utile cependant.

Peut-on s’y fier ?

Il s’agit de faire la part des choses. Cela signifie qu’il faut prendre connaissance des risques et menaces et s’assurer qu’on s’est organisé pour s’en détourner… on a un guide, on évite de montrer sa fortune, on regarde l’environnement où l’on se pose, bref on est conscient de ce que l’on fait et non insouciant. L’insouciance est souvent ce qui amène les problèmes et non l’inconscience… la certitude qu’il ne peut rien ne nous arriver et particulièrement en voyage. Or un voyage est un moment de vie intense où l’on sort de son confort, de ses repères et ses codes… on ne comprend pas le monde qui nous entoure et dans lequel nous déambulons… bref on doit aborder le voyage et la destination avec une certaine humilité et non avec crainte. Alors pour répondre à cette question et malgré des contre exemples dans le passé, je dirai OUI, il faut s’y fier mais il faut aussi se fier aux professionnels qui seront en charge de vous si tel a été votre choix. Si vous avez choisi de voyager seul, lisez cela attentivement et prenez les décisions qui s’imposent pour vous tenir loin de ces sinistres menaces.

Et l’Afrique, est-elle traitée comme les autres continents ?

J’aurais plutôt tendance à penser que les autres continents ou pays ne sont pas traités comme l’Afrique et le moyen orient aussi… mais il y avait et il y a de moins en moins heureusement, d’influence de ces conseils en fonction des relations de la France avec ce pays. Si la France a des relations très étroites et que ses conseils vont clairement nuire à ce pays, les conseils seront bien plus tendres, moins négatifs… le Maroc est en cela un excellent exemple… ce pays est très sûr, mais l’est-il plus que la Namibie ? pas certain du tout… Vous trouverez toujours des cas qui inspirent la polémique, cependant, ces conseils sont précieux  et si vous êtes vigilants que le voyage n’en sera que plus beau…

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *