Une certaine idée de l’Afrique en 2018, vue d’ici…

Une certaine idée de l’Afrique en 2018, vue d’ici…

En cette nouvelle année et cette période des voeux, chacun aura ses bonnes résolutions et entamera ses propres révolutions… il les mènera à leur terme… ou pas. Chacun aura ses jugements catégoriques, une vision claire de l’avenir, bref le sentiment d’avoir un réel impact sur les choses et d’être le seul à décider de son destin… parfois cette douce illusion réconforte, parfois elle permet de vivre dans une réalité virtuelle mais salutaire. Tout est lié, qu’on le veuille ou non. Rien ne sert de cultiver la solitude ou d’en faire un étendard. Seul, on ne fait rien. Ainsi sont les tendances. Elles sont le reflet d’un mouvement important qui donne une impression de mouvement global, entraînant avec lui tout la bien « bien-pensance » avant d’entraîner le reste du monde.

Ainsi fut une certaine idée de l’Afrique ces deux ou trois dernières années. Alors que 2018 est là, il va s’agir de se réinventer, de donner envie, de se coordonner. Il va s’agir de ne pas dénigrer, de respecter, d’aller par delà les ego, de supporter que ce qui vous anime au plus profond de vous, ne vous appartient pas qu’à vous; amoureux de l’Afrique, vous êtes une communauté, vaste, parfois incohérente, souvent sans histoire commune, mais tous, vous êtes animés par une passion, aussi imprécise et vague que le nom d’un continent.

Alors en 2018, notre Afrique sera celle des africains et de certains entrepreneurs africains qui continuent d’agir, de développer leur savoir faire et l’excellence de leur produit, le développement de leur pays ou de leur communauté. 2018 sera l’année où les pont se construisent entre l’Afrique et la France, de nouveaux ponts, avec nous l’espérons des bénéfices réciproques… cette fois-ci. Ce sera aussi de rappeler que ce que l’on nomme la diaspora, comme elle se nomme elle-même, est aussi une entité, qu’elle a une identité aussi multiple que le continent dont elle se réclame justement. Que cette diaspora, dont nous ne sommes pas, est une force pour le continent, qu’elle doit en prendre conscience et agir, sans cesse, avec cette conviction et cette force.

En 2018, nous voulons la paix mais aussi la bienveillance, nous voulons aussi ne plus voir les polémiques pénibles ou les drapeaux sortis à la moindre erreur de frappe ou au moindre écart de tweet. Nous voulons écraser de silence le mépris que certains portent sur le continent, ses peuples et la force qui en provient. Nous voulons répondre par l’action, la bonté, le fait de toujours faire les choses parce qu’elles font le bien, agissent sur le monde avec l’ambition de le rendre meilleur… même un tout petit peu.

2018 sera résolument l’année de l’Afrique et j’oserais presque dire que le 21ème siècle n’aura de choix que de devenir celui du beau continent. Cela nous apparaît comme une fatalité, et pourtant… il faudra du travail, beaucoup de travail; il faudra des rencontres, des messages, des attentes, des refus et des échecs… Mais il faudra aussi des réussites, des grands moments, de vraies victoires. Voici ce que nous promet 2018. Une année pleine de promesse que nous seuls pouvons faire… mais que nous ne pourrons tenir qu’ensemble.

Meilleurs vœux 2018 à tous et comme on le dit souvent sur les réseaux… stay tuned

There are no reviews yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *