Et si tous les amoureux de l’Afrique s’unissaient ?

Et si tous les amoureux de l’Afrique s’unissaient ?

Et si l’amour du continent, des identités multiples devenaient un dénominateur commun… et si les chics, moins chics, arty ou cheap s’unissaient. Voici pourquoi, cet article parle de ceux qui, en France, à Paris travaillent à la promotion d’une certaine idée de l’Afrique, une idée parisienne ou africaine, après tout peu importe. Voici les quelques âmes qui se dévouent aussi à l’Afrique.

Maison Intègre et sa créatrice, Ambre Jarno, fait la promotion d’un art et d’un artisanat de qualité principalement issu d’excellents artisans d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina notamment mais pas seulement) ; son show room est un îlot d’esthétisme qui ravira ou éclairera les amateurs de beaux objets, certains anciens, d’autres plus contemporains… Une magnifique aventure et un sens unique de l’esthétique qui en fait son succès.

Lago54, créé par Emmanuelle Courrèges, fait la promotion et la vente de créateurs africains sur son site ; très « mode » du fait du parcours de sa créatrice, Lago54 fait la promotion d’une création moderne et par certains aspects universelle. On y retrouve des créatrices fameuses telles que l’ivoirienne Loza Maleombho ou quelques autres comme Meena ou Lalesso. Une approche volontairement tournée vers l’excellence et vers les créateurs du continent.

Little Africa et l’aventure lancée par Jacqueline Ngo Mpii avec le premier guide de l’Afrique à Paris, Little Africa qui verra bientôt arriver sa nouvelle version. Passionnée et vraiment militante, Jacqueline a développé sa « licence » dans les grande capitale européenne… en attendant les Little Africa London, Lisbonne ou Bruxelles. Elle a aussi développé toute une gamme de papeterie élégante qui a rencontré un vif succès lors du dernier AKAA à Paris. Aujourd’hui encore, elle fait découvrir le Paris africain aux voyageurs du monde entier.

AKAA (Also Known as Africa) est la foire privée d’art contemporain africain ou afro inspiré qui a lieu chaque année au carreau du temple. Fondée par Victoria Mann, elle offre une vitrine à l’art africain contemporain et a su jouer de son influence et de son réseau pour pérenniser cette événement régulier dédié au continent et à ses amoureux.

Journal d’un Pigeon Voyageurs est un blog tenu par Ivy, une jeune femme d’origine togolaise, grande voyageuse. Si elle est définitivement africaine dans l’âme, le monde est son terrain de jeu et elle porte sur lui un regard tendre et esthète. Le long de ses articles ou sur ses photos et posts on découvre un regard bienveillant sur les pays qui l’accueillent… en attendant de repartir pour une nouvelle aventure africaine… n’est-ce pas Ivy ?

The Black with the black hat…. Normalement plutôt écrit tout attaché… originaire du Bénin, Steves est un vrai enfant du Luxe à la française, sa marque connaît un succès qui ne se dément pas; bienveillant et fourmillant d’idées, ses créations sont parfois inspirées de son histoire et de ses origines; parfois aussi de son expérience riche dans l’industrie du Luxe à Paris… Il a le réseau, une identité et aussi une vraie bienveillance et une ouverture d’esprit qui forcent le respect. Retrouvez ses créations sur Black Hat Paris.

Afrikanista, régulièrement visible dans des événements parisiens, cette marque est aussi très attachante. Afrikanista fait la promotion de la culture sub saharienne en Afrique de l’Ouest à travers la photographie, les proverbes africains, les hiéroglyphes ainsi que les épaulettes pour l’esprit funky diva … entre humour et profondeur, une vraie vision et un engouement qui ne se dément pas pour cette marque qui porte un message à la fois moderne et ne reniant rien de ses origines.

Osez le foulard créé par DK Ange est aussi une merveilleuse marque de foulard noué autour de la tête qui donne une grande élégance aux femmes. Les foulards sont de belle qualité mais elle enseigne également l’art de parer son visage de cette couronne en tissu. Volontairement féministe et féminine, Dk est aussi une globe trotteuse européenne et française qui diffuse partout cet art et propose ses foulards avec beaucoup de succès.

Maison Château Rouge, les enfants bénis de la mode afro inspirée… clairement parisiens mais aussi profondément concernés par le continent à travers leur fondation (les oiseaux migrateurs), les rois de l’alignement des planètes. Est il besoin de rappeler qu’ils sont soutenus par la fédération du prêt à porter, que Macron les aime, que le Figaro et les bobos aussi, que leurs tuniques ou plus récemment leurs collaborations font l’unanimité… les 3 mousquetaires de la rue Myrha forcent le respect. Actuellement, ils diffusent une collection chez Monoprix… à dévaliser d’urgence.

Puis il y a le chef Anto ou Dieuveil Malonga qui font la promotion d’une gastronomie africaine ou même la boutique Asbyas qui diffuse son amour de l’Afrique du Sud rue du Château d’eau, le restaurant Villa Maasaï boulevard des italiens et les innombrables restaurants parisiens qui proposent de la cuisine voire de la gastronomie africaine… On croisera aussi le créateur Imane Ayissi, très inspiré créateur de mode adoré et à la renommée mondiale, une personnalité attachante également… et de nombreux autres que nous avons oublié…

Tous agissent, construisent, créent, et persévèrent… Tous y croient, au-delà du raisonnable, beaucoup sont en équilibre, fragile, parfois seuls, circulant au sein d’une « paroisse » parfois fermée… l’objectif est commun. On s’y prend bien ou mal, il n’y a pas de mauvaise communication sur l’Afrique, surtout quand il s’agit de promouvoir. On peut le faire mal, avec ses armes, pas forcément avec les bons supports ou les bons outils, mais on y croit, on se bat… alors, si cette guerre pacifique et conquérante, tous les amoureux de l’Afrique avec un grand A, la livraient ensemble ?

Ce serait amusant… ce serait beau aussi

P.S: désolé pour ceux que j’aurais oubliés… faites vous connaître et nous parlerons de vous aussi

Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *